Comprendre et vivre Pessah en Israël – Du 3 avril au 11 avril 2015


La Pessah fait partie des fêtes juives les plus populaires. Elle a lieu chaque année dans la période de début printemps et célèbre le souvenir de la libération du peuple juif de la servitude en Egypte ancienne. C’est en fait la Pâque juive qui revêt tout un caractère symbolique, religieux, historique et culturel pour le peuple hébreu en Israël et partout dans le monde.

Le sens et les valeurs de la Pessah

Signifiant littéralement « passer par-dessus » en langue hébreu, Pessah rappelle le fait que lors des 10 plaies ayant frappé l’Egypte au temps de Moïse, l’Ange de Dieu a mis à mort les premiers-nés des égyptiens, mais a épargné ceux de son peuple en passant par-dessus leurs maisons respectives. Ce fut pour le peuple juif, le temps du « zémane hérouténou » ou de la libération. Ce qui a conduit les hébreux dans la terre promise après un long parcours dans le désert où Dieu a donné la Torah à Moïse sur la montagne du Sinaï. Au-delà donc de la valeur religieuse et historique, la Pessah renferme les sources lointaines de l’avènement des hébreux sur la terre d’Israël et l’identité culturelle même de peuple juif. C’est tout le sens de l’engouement que suscite cette fête marquante de la religion du Judaïsme, mais qui a toujours eu une grande valeur dans les traditions séculaires des peuples hébreux. Une valeur de piété et de reconnaissance à leur Dieu Hachém, et surtout, de fierté juive.

 

La forme et le contenu des célébrations de la Pâque juive

Dénommée aussi, la « fête des pains sans levain », la Pessah se célèbre en tenant compte d’une interdiction majeure prescrite par la loi de Moïse. Celle de ne pas consommer ni détenir tout « hamets », terme hébreu désignant toute boisson ou aliment dont la préparation contient de la levure fermentée. C’est ainsi que le soir, à la veille de la fête, les familles fouillent leur maison de fond en comble, et tout hamets trouvé doit être brûlé le lendemain matin à 12h40 au plus tard. Cela se fait sous forme de rituel pendant lequel des paroles de bénédictions sont prononcées pour déclarer « poussière » les hamets qui auraient échappé à la vue. Cette interdiction est largement relayée au niveau des épiceries et des pâtisseries qui ferment dans leur majorité ou travaillent au ralenti, à l’exception de quelques-unes dans les quartiers arabes de Jérusalem. Les festivités de la Pessah donnent lieu aussi, à un partage de repas traditionnels en famille ou à la synagogue. De véritables festins mêlant cérémonies de chants, de récits et de bénédiction. Tout cela est désigné dans l’appellation de « Seder ».

Kadesh Bénédiction du Kiddoush autour de la première coupe de vin
Our’hatz Le chef de famille se lave les mains
Karpass Les convives mangent du Karpass trempés dans de l’eau salée
Ya’hatz On casse en deux la matza dont on garde la plus large moitié en tant qu’Afikoman pour la fin du repas
Maggid Récit de l’histoire de l’Exode – Le plus jeune convive montre son intérêt en posant quatre questions traditionnelles – seconde coupe de vin
R’htzah Tous les convives se lavent les mains
Motzi / Matza Bénédiction sur deux matzot
Maror On mange des herbes amères
Kore’h On déguste la matza et les herbes amères ensemble, selon la coutume de Hillel l’Ancien
Choul’han Ore’h La table est servie et les convives mangent le repas
Tzafoun On mange l’Afikoman pour marquer la fin du repas
Barekh Bénédictions qui suivent le repas et troisième coupe de vin
Hallel Lecture du Hallel, texte lu traditionnellement lors des fêtes juives – quatrième coupe de vin
Nirtzah Conclusion du Seder autour de chants symboliques

Seder israel

Pèlerinage au cœur d’Israël pour la Pessah

La commémoration de la Pessah est l’occasion pour de nombreux juifs du monde entier d’effectuer un retour à la terre de leurs ancêtres au cœur de la Capitale Jérusalem. Question pour eux, de se replonger dans les pratiques religieuses et coutumières qui entourent la Pâque juive, dans une célébration originale. Pendant les 8 jours que dure la Pessah, tous s’efforcent d’observer la tsédaqa, une manifestation de charité envers ceux qui sont dans le besoin, pour exprimer la manière dont les juifs ont bénéficié eux aussi, de la bonté de Dieu. Si vous voulez être du voyage pour la Pessah, vous pouvez dès maintenant prendre contact avec une communauté juive dans votre localité afin de connaître les dispositions pratiques.

Plus d’informations sur : Terre d’Israël

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *